UATCI

LES PAYSANS D’AHUA S’OPPOSENT À L’EXPROPRIATION DE LEUR TERRE

LEUR SOCIÉTÉ

Dans le département de Tissalé, un conflit foncier a dégénéré en affrontements entre gendarmes et populations. Les paysans du village d’Ahua se sont opposés à leur expulsion des terres qu’ils cultivent depuis plus de cent ans. Ils en sont venus aux mains avec la gendarmerie et l’on dénombre des arrestations et des blessés parmi les villageois.

C’est depuis 2015 que cette question est pendante. La SCB (Société de Culture Bananière), qui est déjà présente dans la région, s’est approprié 500 hectares de terres du village d’Ahua. Et quand l’affaire est allée en justice, c’est en faveur de la SCB que la justice a penché. Elle a demandé aux paysans d’évacuer leurs terres.Plus de 1000 personnes sont concernées par cette expulsion.

Le 2 janvier, lorsque les gendarmes sont arrivés dans le village pour appliquer l’ordonnance de justice, les villageois ne se sont pas laissé déguerpir. Cela a tourné à l’affrontement.

Malgré les blessés et les arrestations, les populations restent toujours sur le pied de guerre. Elles se préparent à faire face à de nouveaux affrontements avec les forces de l’ordre. C’est leur terre et ils ne comptent pas se laisser dépouiller.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSNuméro 250 du 07 Janvier 2019   ?