UATCI

LE POISON DE L’ETHNISME FAIT DES MORTS À ZOUAN-HOUNIEN

CÔTE D’IVOIRE

La localité de Zouan-Hounien dans l’ouest montagneux de la Côte d’Ivoire a été le théâtre de violence entre Malinké et Yacouba dans la journée du mercredi 21 novembre 2018.

Le weekend de la semaine précédente, un élève d’ethnie Yacouba serait mort des suites d’une bastonnade infligée par des jeunes Malinkés. En représailles, des élèves d’ethnie Yacouba se sont attaqués au commerce et aux biens des Malinkés. Le bilan fait état de 4 morts dont un enfant brulé vif et de plus de 50 blessés. Le marché de la ville, l’unique pharmacie et des véhicules ont été pillés, saccagés et brulés.

En temps normal, une bagarre entre jeunes est un fait divers. Parfois, quand il y a mort d’homme, c’est une affaire de police ou de règlement à l’amiable, par une palabre communautaire. Mais vu la situation dans le pays, de plus en plus la moindre altercation prend vite une allure d’affrontements intercommunautaires. Il y a quelques mois de cela à Yopougon, une querelle entre deux gamins avait également dégénéré en affrontement entre ethnies.

Les élections municipales et régionales viennent de se tenir et les contentieux pour certains ne sont pas encore réglés. Quel poison a été répandu pendant cette période ? On sait que les protagonistes n’ont pour seul programme que l’ethnisme, le régionalisme, la religion ou la xénophobie. Des personnes d’autres villages, régions, religions ou pays sont présentées comme des ennemis. Et cette situation ne va pas s’améliorer avec les élections présidentielles qui approchent.

Aujourd’hui, tous ces élus rappliquent dans la région, l’air offusqué, pour jouer les pompiers et les rassembleurs. Mais ce sont eux qui sèment et entretiennent ce poison pour se faire élire.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2018 RSSNuméro 450 du 25 Novembre 2018   ?