UATCI

LE TRANSPORT DES TRAVAILLEURS DOIT ÊTRE ENTIÈREMENT À LA CHARGE DU PATRON !

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

Nombreux sont les travailleurs de la zone industrielle de Yopougon qui, faute de moyen pour assurer leur transport journalier, font de l’auto-stop pour rentrer chez eux à la descente de boulot. Ils sont attroupés aux heures de descente au carrefour zone, au carrefour prison civile ainsi qu’au carrefour CIE. L’attente peut durer parfois des heures avant qu’un véhicule ne daigne s’arrêter pour prendre quelques-uns. La plupart du temps, ce sont des bâchées qui passent par là ou des camions benne dont les chauffeurs s’arrêtent par solidarité pour prendre quelques-uns d’entre eux. Ainsi des travailleurs sont transportés comme du bétail à leur descente de boulot.

Et pourtant, ça ne coûterait pas grand-chose aux patrons de mettre à la disposition des travailleurs des véhicules de transports adéquats. Mais attendre cela de ces patrons exploiteurs, c’est comme attendre du lait d’un bouc. A moins qu’ils soient contraints par un coup de colère des travailleurs.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018 RSSN°248 du 27 Octobre 2018   ?