UATCI

LA GRÈVE DES CONDUCTEURS DE CAMIONS CITERNES DE CARBURANT : UNE ILLUSTRATION DE LA FORCE DU MONDE OUVRIER

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

Au début du mois d’octobre, les chauffeurs des camions citernes transportant du carburant ont fait grève pendant 3 jours. Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est qu’on impute dans leurs salaires les écarts de volume constaté lors des livraisons dans les stations d’essence. Ils exigent la suppression des nouveaux instruments de mesure qu’ils estiment mal calibrés. Par la même occasion, ils ont demandé un salaire de 350 000 francs en lieu et place de leurs salaires actuels compris entre 50 000 et 125 000 francs pour rattraper la perte du pouvoir d’achat subie depuis plusieurs années.

Face à cette mobilisation qui ne faiblissait pas, les autorités ont vite fait de supprimer les nouveaux instruments de mesure. Reste maintenant encore la question des salaires. Les conducteurs ont repris le travail mais rien ne dit qu’ils ne reprendront pas la grève si la direction s’obstine à les mépriser.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018 RSSN°248 du 27 Octobre 2018   ?