UATCI

UN REJETON DE DEBY PILLE 17 MILLIARDS DES CAISSES D’UNE RAFFINERIE DE PÉTROLE

TCHAD

Selon un organe de presse local, le fils de Deby, Directeur adjoint de la société China National Petroleum Corporation (CNPC) qui exploite depuis 2011 la raffinerie de pétrole de Djarmaya, aurait pillé 17 milliards de francs CFA des caisses de cette entreprise pour que, paraît-il, son père puisse faire la guerre dans le nord du pays.

Ce vol s’est produit alors que le Directeur général, un Chinois, était en congé en Chine. De retour à Ndjaména, il demande des comptes à son adjoint qui dit avoir remis cet argent à son père. Fâché, le DG refuse de payer les salaires du mois d’août des travailleurs tchadiens de l’entreprise ; les cadres chinois, eux, sont payés. Le fils du président, en courroux, débarque à Djarmaya avec la garde présidentielle et prend en otage tous les Chinois de la CNPC. Il a fallu l’intervention de l’ambassadeur de la Chine à Ndjaména pour débloquer la situation.

Déby claironne tout haut que le pays est en crise, que l’argent manque à cause de la chute du prix de pétrole. Il a eu le culot de demander récemment aux fonctionnaires en grève générale depuis 6 mois, de faire des sacrifices en renonçant à leurs revendications.

Mais pour lui, sa famille et son clan, la crise n’existe pas. Ils continuent à se servir grassement dans les caisses de l’État, en toute impunité, pour leurs besoins personnels ; le régime tue, assassine des opposants, interdit toute manifestation, tout rassemblement des travailleurs, tout cela sous l’œil complice et avec le soutien tacite de l’impérialisme français. C’est révoltant !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2018 RSSNuméro 448 du 01 Octobre 2018   ?