UATCI

EXCISION = LA BARBARIE

LEUR SOCIÉTÉ

Quatorze jeunes filles ont été excisées dans le département d’Adiaké. Le ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant s’est fendu d’un communiqué pour exprimer sa « prétendue colère » et a affirmé que les coupables et les complices seront arrêtés. Attendons pour voir !

Tous ces gens attendent qu’il y ait des scandales tels que celui-là pour parler des mutilations génitales féminines. Cette pratique d’un autre âge perdure encore aujourd’hui. Une femme n’a pas à être excisée pour devenir une « vraie femme ». Ceux qui s’accrochent à cette pratique ne veulent que perpétuer une coutume ignoble et rétrograde qui n’a pas lieu d’être. La femme n’est pas un objet !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018 RSSNuméro 246 du 01 Septembre 2018   ?