UATCI

LES HOSPITALIERS MENACENT DE SE REMETTRE EN GRÈVE À CAUSE DES PROMESSES NON TENUES

MALI

Un vent de grève souffle de nouveau sur les hôpitaux publics du Mali. Médecins et employés sont en colère contre le gouvernement car celui-ci n’a toujours pas mis en application l’accord signé l’année dernière avec les syndicats de la Santé après 38 jours de grève (du 9 mars au 17 avril 2017). Dans cet accord, il y avait neuf points concernant entre autres, le versement de primes, l’intégration de certains contractuels dans le statut de fonctionnaires, l’amélioration des conditions de travail.Les salariés ont à juste raison le sentiment de s’être fait flouer et menacent de se mettre de nouveau en grève illimitée si le gouvernement persiste à ne pas honorer ses engagements. Des préavis de grève ont déjà été donnés par les syndicats mais en cette veille d’élection présidentielle, le gouvernement reste muet en espérant que les hospitaliers n’oseront pas perturber la campagne électorale. En tout cas, les travailleurs n’ont aucune raison de se laisser distraire par ce cinéma électoral. La grève est la seule arme dont ils disposent pour améliorer leurs conditions d’existence.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2018 RSSNuméro 446 du 08 juillet 2018   ?