UATCI

L’ARMÉE À NOUVEAU IMPLIQUÉE DANS LE MASSACRE DE CIVILS

MALI

Un charnier de 25 corps a été découvert le 13 juin à Nantaka et Kobaka, deux localités situées non loin de Mopti, au centre du Mali. Selon une enquête réalisée par des organisations humanitaires, l’armée malienne est impliquée dans ce massacre et ce n’est pas la première fois. Le 3 avril dernier, Amnesty International avait révélé que six corps ont été découverts dans une autre fosse commune près du village de Dago, au centre du Mali. Des paysans ont formellement identifié ces corps comme étant ceux des personnes arrêtées au village quelques jours auparavant par l’armée malienne.

Ne pouvant nier les faits, le porte-parole de l’armée s’est contenté de dire qu’il va procéder à sa propre enquête et que l’armée sanctionnera les éventuels fautifs. Autant dire que l’affaire sera vite enterrée.Dans ce pays, les galonnés font ce qu’ils veulent. Officiellement, ils sont là pour soi-disant protéger la population ; mais en réalité ils la terrorisent et la rackettent à longueur de journée. Ceux qui ont le malheur de se trouver sur leur chemin le payent de leur vie. C’est probablement ce qui est arrivé à ceux dont les corps ont été découverts. Combien d’autres charniers restent encore à découvrir ?


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2018 RSSNuméro 446 du 08 juillet 2018   ?