UATCI

PORT-BOUËT-ABATTOIR : LA CHASSE AUX PAUVRES CONTINUE

CÔTE D’IVOIRE

Depuis les inondations qui ont coûté la vie à une vingtaine de personnes, les destructions de quartiers pauvres ont repris de plus belle.

Les riches ont pris prétexte de ces inondations pour chasser les pauvres de certains sites intéressants pour leurs affaires qu’ils n’osaient pas « déguerpir » de peur de la réaction de leurs habitants.

C’est ainsi que le 02 juillet dernier, le quartier Port-Bouet Abattoir (dix mille habitants) a été détruit alors que ce site est tout sauf dans une zone à risque. Comme des voleurs, en pleine nuit, ils ont envoyé des corps habillés en grand nombre, des bulldozers et des camions pour que l’opération se déroule pendant que certains habitants dormaient encore. Sans même leur laisser le temps de récupérer leurs affaires, les bulldozers sont entrés en action détruisant tout sur leur passage. Ceux qui tentaient de s’approcher étaient dispersés à coups de gaz lacrymogène. Ainsi ont été jetés à la rue plus de 10.000 habitants installés sur ce site depuis plus de 30 ans pour les plus anciens. Hommes, femmes et enfants sont devenus des sans-abris et cela en pleine saison des pluies.

Ne sachant où aller, certains sinistrés ont trouvé refuge dans un cimetière des environs. D’autres moins résignés, pour signifier à ces autorités qu’ils ne pourront pas s’en prendre tout le temps aux pauvres sans réaction, ont manifesté leur colère. Certains locaux de la mairie ont été saccagés.

C’est dans ce genre de situation qu’on voit le vrai visage de nos gouvernants. Au-delà de toutes les démagogies et de toutes les paroles mielleuses qu’ils peuvent servir aux populations pauvres, là on voit réellement tout leur mépris et leur hargne.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2018 RSSNuméro 446 du 08 juillet 2018   ?