UATCI

LE MILLIARDAIRE BOLLORE MIS EN EXAMEN DANS UNE AFFAIRE DE CORRUPTION

FRANCE

Le 25 avril, l’homme d’affaires Vincent Bolloré a été mis en examen puis gardé à vue pendant deux jours dans les locaux de la brigade anti corruption du tribunal de Nanterre en France. Il est soupçonné d’avoir financé les campagnes électorales de Faure Gnassingbé du Togo et d’Alpha Condé de Guinée pour écarter ses concurrents et obtenir la concession des grands ports de ces pays en 2010 et en 2011.

Actuellement le groupe Bolloré possède plus de la moitié des ports d’Afrique de l’Ouest et plus du quart de ceux de l’Afrique de l’Est. Depuis 2004, il exploite le premier terminal à conteneurs d’Abidjan et plusieurs années après, le second terminal au détriment de ses concurrents. Le chemin de fer qui permet le transport des marchandises en direction du Burkina Fasso fait partie de ses possessions ainsi que le chemin de fer camerounais. Au Gabon, le groupe a tissé une amitié de longue date avec le dictateur. C’est ainsi que depuis les années 2000 il a placé la fille du président Omar Bongo à la tête de sa filiale Mining Logistics.

Aujourd’hui certains de ses concurrents évincés dénoncent les irrégularités dans l’attribution des contrats et c’est cela qui lui vaut quelques petits ennuis avec la justice française. Bolloré bénéficie de liens forts jusqu’au sommet de l’État français. On se souvient que Sarkozy avait effectué un long voyage après avoir été élu président, dans un bateau de luxe mis à sa disposition par cet ami milliardaire. François Hollande ainsi que certains anciens ministres l’ont aidé à décrocher quelques contrats juteux au détriment de ses concurrents.

Tout cela sent mauvais mais c’est tout le capitalisme qui est pourri.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2018 RSSNuméro 444 du 06 Mai 2018   ?