UATCI

LA SICOGI VEUT SPOLIER LES FAMILLES MODESTES

LEUR SOCIÉTÉ

Le 14 mars dernier, les résidents des maisons de la Société Ivoirienne de Construction et de Gestion Immobilière (SICOGI), venus d’Adjamé, Cocody et de Treichville, se sont retrouvés à la cité douane de Treichville avec leur famille pour manifester contre la décision de la direction de mettre leurs logements en vente au plus offrant. 1250 logements sont concernés par cette décision d’expropriation.

On pouvait lire sur les pancartes qu’ils brandissaient : « SICOGI laissez nos maisons », « Où est passé le social promis ? », « Non à la spoliation », etc. Ces familles occupent ces logements, pour certains, depuis 1954. C’est à juste raison que le collectif qui les représente affirme que leurs habitations devaient leur revenir depuis longtemps.

Quand on connait la pression immobilière qu’il y a aujourd’hui à Abidjan et le prix du terrain à Adjamé, Treichville et Cocody, on entrevoit clairement les intentions de la direction de la Sicogi. En effet, le seul but de cette opération, c’est de faire de la spéculation immobilière sur le dos des occupants actuels. C’est scandaleux !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018 RSSNuméro 242 du 07 Avril 2018   ?