UATCI

CMC-CI : LES TRAVAILLEURS ONT FAIT RECULER LE PATRON

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

Cela fait maintenant deux mois que la direction a été contrainte de réajuster le salaire des travailleurs. Néanmoins, elle a continué de payer certains travailleurs avec un salaire inférieur au Smig. Pour ce qui est de la déclaration à la CNPS, elle ne veut prendre en compte que quinze travailleurs sur la soixantaine. Aujourd’hui, pour se venger contre la révolte des travailleurs, elle a demandé à tous ceux qui dorment sur le chantier de regagner leur domicile. Mais ce n’est pas par plaisir que les travailleurs dorment sur leur lieu de travail ; c’est parce que leurs maigres salaires ne leur permettent pas payer le prix du transport sans ruiner le budget familiale.

Au début, les travailleurs ont opposé une résistance en bloquant les trois chantiers. La direction a fait un petit recul en accordant un sursis de quelques jours.

Pour montrer au patron que les travailleurs savent aussi attaquer, ceux-ci ont répliqué en lui demandant de payer le rappel du manque à gagner. Ils ont menacé de e mettre en grève si d’ici la première semaine du mois de mars, le patron ne s’exécute pas.

Le patron a changé de ton et a cherché à calmer le jeu. Lors de la dernière paie, il a respecté les salaires promis en versant les 4200 F à tous les manœuvres. Ensuite, il a demandé un délai d’une semaine pour se prononcer sur le rappel des salaires. Devant cette reculade, les travailleurs ont pour le moment mis balle à terre, mais restent toujours mobilisés en cas de volte-face du patron.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018 RSSNuméro 241 du 07 Mars 2018   ?