UATCI

TROP DE FEMMES MEURENT, C’EST INACCEPTABLE !

LEUR SOCIÉTÉ

« 2 à 3 femmes meurent en couches toutes les 3 heures en Côte d’Ivoire » selon l’Agence Ivoirienne de Marketing Social. C’est un scandale dans un pays dont les dirigeants se targuent d’être dans le peloton de tête des futurs « émergeants ».

Ce taux de mortalité très élevé concerne les femmes des milieux défavorisés car elles n’ont pas les moyens de s’offrir un accouchement dans de bonnes conditions. C’est la conséquence d’un manque de volonté politique des autorités. Comment s’en étonner puisque le gouvernement ne construit pas assez des centres de santé ? Et quand il en construit, le suivi n’existe pas. Les hôpitaux sont mal équipés et manquent de tout, y compris à Abidjan. Les urgences ne le sont que de nom. Souvent c’est l’ambulance qui est hors service faute d’entretien. Comment alors évacuer urgemment les femmes enceintes en cas de complications, surtout lorsqu’il s’agit de les déplacer des régions de l’intérieur vers les villes plus équipées ?

Le comble c’est que les centres de santé de villages n’ont pas le personnel qu’il faut, même quand la population a pu cotiser pour s’offrir cet hôpital. Pourtant, ce ne sont pas les demandeurs d’emplois qui manquent mais l’Etat n’embauche pas assez ! Voilà les principales causes de la mortalité des femmes enceintes.

Dans ce monde capitaliste où tout est basé sur l’argent, ce sont toujours les populations pauvres qui en pâtissent.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018 RSSNuméro 241 du 07 Mars 2018   ?