UATCI

LES CONDUCTEURS DE KATAKATANI SONT EN COLÈRE

MALI

Les conducteurs de Motos tricycles (Katakatani selon la dénomination locale) ont fait une grève de 48 heures à Bamako à partir du 8 février. Ils protestent contre la cherté du prix des vignettes ainsi que l’interdiction de circuler dans huit artères principales de la capitale. Certains axes leur sont autorisés mais seulement à certaines heures de la journée.

Aujourd’hui les vignettes coûtent entre 33 000 et 63 000 F Cfa selon les modèles alors qu’il y a quelques années le tarif unique était de 12 000 F. Les conducteurs réclament un tarif unique de 15 000 F et la liberté de circulation sans restriction. Mais comme les autorités ne veulent rien entendre, les conducteurs ont rangé leurs tricycles durant 48 heures en guise de protestation.

En cette période de chômage endémique, cette activité de transport urbain bon marché fait vivre plusieurs milliers de familles à Bamako et dans ses environs (17 à 25 000 selon certains). En même temps, elle arrange beaucoup les petites gens qui ont peu de moyens pour se déplacer ou pour transposter des marchandises. Mais les autorités de la ville et de l’ ne voient les Katakatani que comme sources de recettes supplémentaires pour leur caisse.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2018 RSSNuméro 442 du 4 Mars 2018   ?