UATCI

MIBEM, ZONE INDUSTRIELLE DE KOUMASSI :LA DIRECTION MENACE MAIS RECULE

Mibem est une usine de mise en sachet de vin en carton et autres liqueurs comme « le Calao ». Face à l’exploitation qui va en s’aggravant, les travailleurs ont commencé à s’organiser pour se défendre.

C’est depuis plusieurs années que ces travailleurs vivent sous la pression et la menace de renvoi. Ils travaillent 12 heures par jour et n’ont ni congés payés, ni gratification. Ils ont un salaire horaire et l’indemnité de transport. Après 12 ans, voire 14 ans d’ancienneté pour certains, la grande majorité de ces travailleurs ont de fait un statut de contrat à durée indéterminée que la direction ne veut pas reconnaître.

Pour amadouer les travailleurs, le patron leur a fait la promesse d’une augmentation de salaire. Les journaliers auront 25 F CFA de plus par heure à partir de l’année 2018. Quant aux embauchés, il promet 30% sur leurs primes. Enfin, il a aussi ajouté qu’il va embaucher une dizaine de personnes sur les 200 anciens travailleurs.

Mais les travailleurs sont déterminés à ne pas se laisser duper.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018 RSSN°239 du 07 Janvier 2018   ?