UATCI

C’EST AUX AUTORITÉS D’ÊTRE SENSIBILISÉES !

LEUR SOCIÉTÉ

L’ONAD, l’Office Nationale de l’Assainissement et du Drainage, a lancé récemment, via les médias, une campagne de sensibilisation invitant la population à la bonne tenue des caniveaux, des infrastructures d’assainissement et de drainage des eaux usées. À écouter ces gens, ce sont les habitants qui sont les responsables du mauvais fonctionnement des infrastructures d’assainissement existant. En présentant les faits ainsi, ces autorités font montre d’une réelle mauvaise foi.

Dans nos quartiers ouvriers comme Gesco , Micao, An 2000, pour ne citer que ceux qui ceinturent la zone industrielle de Yopougon, même de simples caniveaux pour canaliser les eaux usés sont inexistants. Ces eaux se fraient un chemin dans les rues et deviennent des vecteurs de maladies. Dans les rares endroits où il y a des caniveaux, ils sont inadaptés et rarement curés. Le cas de la commune de Koumassi est dramatique.

Dans cette commune il n’existe pas vraiment d’infrastructure de drainage des eaux usées. De sorte qu’à la moindre pluie, c’est toute la commune qui est inondée. Alors dans ces conditions, de qui se moquent les autorités lorsqu’elles parlent de sensibiliser les populations à la bonne utilisation des caniveaux ?

Cette opération vise plutôt à masquer les grosses défaillances de l’État dans la viabilisation des quartiers populaires et à faire porter le chapeau à la population.

Plutôt que de gaspiller l’argent du contribuable pour faire des campagnes de sensibilisation, ces gens-là feraient mieux de l’utiliser pour aménager des égouts et des caniveaux dans les endroits où ça n’existe pas. Les populations en ont grand besoin.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2017 RSSN°238 du 19 novembre 2017   ?