UATCI

RENTREÉ SCOLAIRE DIFFICILE POUR LES PARENTS À FAIBLES REVENUS

Le 11 septembre 2017, c’était la rentrée scolaire pour les élèves des écoles primaires, des collèges et lycées.

Si quelques écoles ont bien ouvert leurs portes, les parents et les élèves eux se font encore attendre. De ce fait l’écrasante majorité des écoles restent toujours fermées, faute d’élèves. C’est le même scénario devant les magasins et étables de vente de fournitures scolaires. Les commerçants désespèrent de ne pas voir les parents venir.

En Côte d’Ivoire, les parents vivent aux rythmes des fins de mois pour les salariés ou des traites agricoles pour les paysans.

Aussi les salaires et les revenus des parents sont insuffisants. Les parents sont obligés de s’endetter pour pouvoir envoyer leurs progénitures à l’école : certains auprès des banques, d’autres dans leurs entreprises et beaucoup avec des particuliers. Ce n’est pas étonnant que cette rentrée, qui est placée en milieu de mois et loin des traites agricoles, soit plus que timide.

C’est en octobre que l’essentiel des enfants de travailleurs et de paysans seront en mesure de prendre le chemin de l’école. C’est à cette période que la plupart des parents pourront faire face à certaines dépenses essentielles de la rentrée.

Mais madame la ministre, préfère fixer une rentrée qui lui convient à elle quitte à en écarter de fait ceux qui n’ont pas les moyens d’assurer la scolarité de leurs enfants.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2017 RSSN°236 du 16 Septembre 2017   ?