UATCI

À KOUMASSI, LES POPULATIONS ONT TROUVÉ LA SOLUTION POUR LE RAMASSAGE DES ORDURES !

LEUR SOCIÉTÉ

Dans cette commune, lorsque les caniveaux sont curés, les tas d’ordures sont laissés au bord des caniveaux jusqu’à la prochaine pluie qui les remet dans les caniveaux. Les ordures, elles, ne sont pas souvent ramassées et s’entassent. Dans ces conditions il ne faut pas s’étonner que les caniveaux soient hors d’usage.

D’après le maire de cette commune : « nous les maires, notre rôle, c’est de curer les caniveaux (…), une fois que nous avons nettoyé les rues, les structures de l’État sont chargées de ramasser ces ordures pour les envoyer quelque part. Mais ces dernières ne le font pas ».

Dans ces conditions, les populations n’ont d’autres choix que déverser les ordures aux différents carrefours souvent même à la porte de la mairie. Lorsque ces tas atteignent des hauteurs, quel que soit la cécité du maire ou des représentants de l’État, ils finissent par les voir et par les sentir. Les camions de ramassage font alors le travail !

Comme quoi, les actes valent beaucoup mieux que les paroles !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2017 RSSN°235 du 22 Juillet 2017   ?