UATCI

CONSTRUCTION D’UNE NOUVELLE CIMENTERIE, DES POSTES DE SINÉCURE EN PERSPECTIVE

TCHAD

Idriss Déby a inauguré le 12 juin dernier une nouvelle cimenterie, la deuxième du pays, située au nord de Ndjaména, construite par le Groupe marocain "Ciment d’Afrique". Le coût de construction est de 23 milliards de francs CFA (environ 39 millions de dollars). D’une capacité de production annuelle de 500.000 tonnes à un million de tonnes, la cimenterie emploiera environ 200 personnes.

Dans le clan de Deby, on se frotte les mains, surtout ceux des membres qui n’ont pas encore eu accès à des postes de sinécure. Ils se bousculent pour aller auprès du « chef » afin de bénéficier de ses faveurs.

Et pour cause ! Ils savent que c’est l’un des neveux de Deby qui est à la tête de la première cimenterie de Baoré construite dans le sud du pays par une entreprise chinoise. Il est devenu milliardaire aujourd’hui, parce que, au lieu de verser mensuellement à la caisse de l’État tchadien les 900 millions de francs CFA que l’entreprise chinoise paye au titre de taxes et d’impôts divers, il les vire directement sur son compte personnel.

Mais il y a aussi d’autres postes à prendre dans la maintenance de cette cimenterie : le nettoyage par exemple, sans compter l’approvisionnement en fourniture, la sous-traitance, etc.

Cette nouvelle cimenterie servira avant tout les intérêts personnels du clan. Les populations déshéritées ne peuvent rien attendre de bon à moins qu’elles disent un jour non à cette bande de voleurs en mettant fin à leurs nuisances.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2017 RSSNuméro 435 du 19 Juin 2017   ?