UATCI

PAROLE DE GÉNÉRAL !

Le patron de la gendarmerie, le Général Kouakou, a fait la tournée de ses troupes. Après San-Pédro, Korhogo, Bouaké et Daloa, il a rencontré les gendarmes de la 6ème légion basés à Yamoussoukro. L’objectif de cette tournée était manifestement de les « mettre en garde » contre toute nouvelle idée de mutinerie. Cette rencontre s’est tenue à huis clos, deux heures durant. Mais bizarrement, l’endroit retenu n’était pas la caserne mais la salle des mariages de la mairie.

La caserne serait-elle dans un trop mauvais état pour accueillir ce galonné étoilé ? Ou bien craignait-il que ses petits protégés profitent de l’occasion pour lui en faire voir de toutes les couleurs ? Il a demandé à ses troupes « d’observer la discipline, la cohésion, (…) ne pas se détourner de leur mission principale, qui est la protection des personnes et de leurs biens, etc.… ».

Le journal Fraternité-Matin, qui rapportait le compte rendu de la tournée de ce Général, écrivait que celui-ci aurait « martelé » à ces troupes que « les cafouillages et les bruits de bottes ne font pas partie des traditions de la gendarmerie ».

Sauf que quelques jours plus tôt, les gendarmes d’Arrah venaient d’abattre froidement six innocents, de simples travailleurs d’une société de pompe funèbre confondus avec des braqueurs qui auraient eu sur eux un magot. Arrah est situé à environ 200 Km de Yamoussoukro, les gendarmes de cette localité se trouvent peut-être sous la coupe de cette 6ème légion à qui ce Général venait faire son discours. Mais les forces armées et les autorités ont l’habitude de mettre le couvercle sur les affaires nauséabondes qui les concernent.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2017 RSSN°234 du 19 Juin 2017   ?