UATCI

ZONE INDUSTRIELLE DE YOPOUGON : METTRE LES PENDULES A L’HEURE !

Le non-paiement des salaires avant le premier mai n’a pas manqué de créer la grogne des travailleurs de Copaci, une entreprise de cosmétique située dans la zone industrielle de Yopougon. Ces derniers se sont retrouvés sans le sou pendant cette journée qualifiée de fête du travail. Ils ont dû attendre plusieurs jours avant de toucher leur salaire. Cette situation n’est pas un cas isolé. À Darling, Interpack, Nutri, c’était la même chose. Par le passé, les travailleurs passaient la journée du premier mai avec leur salaire en poche.

C’est à croire que les patrons se sentent tellement forts qu’ils ne se donnent plus la peine de payer les salaires dans les délais.

Les patrons veulent peut-être que nous renouions avec la tradition du mouvement ouvrier. Ce sera l’occasion de leur rappeler qu’à l’origine, le 1er Mai n’était pas une journée de fête mais bien une journée de lutte internationale des travailleurs. Dans ces meilleures années, les travailleurs en lutte menaçaient même l’ordre bourgeois.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2017 RSSN°233 du 20 Mai 2017   ?