UATCI

LES TRAVAILLEURS D’OLHEOL RÉVOLTÉS PAR L’INJUSTICE

Les travailleurs de Olheol Industrie, une entreprise de triturage de graine de coton basée à Bouaké, ont manifesté récemment pour réclamer neuf mois d’arriérés de salaires et le retrait pur et simple de la plainte contre six de leurs représentants.

En effet, depuis le mois d’octobre 2016, les travailleurs accumulent 9 mois d’arriérés de salaire. Un tel patron mériterait de se retrouver derrière les barreaux, mais c’est le contraire qui se passe. Alors que les travailleurs ne font que réclamer leurs salaires, six d’entre eux se sont retrouvés sous le coup d’une plainte de la part du patron. Mais c’était sans compter avec la détermination de leurs collègues qui se sont dirigés vers le commissariat. Ce qui a empêché l’arrestation de leurs collègues. Une marche a aussi été organisée jusqu’à la préfecture et jusqu’à la mairie pour impliquer les autorités locales.

Dans de nombreuses entreprises, les patrons se permettent de bafouer les droits des travailleurs. Ils sont souvent hors la loi, et sont rarement inquiétés. Quant aux travailleurs qui subissent l’exploitation, il suffit qu’ils lèvent le petit doigt pour être traités comme des bandits.

Les lois sont faites par les riches pour protéger leurs intérêts. Les travailleurs eux, ne peuvent se défendre que par leurs luttes collectives.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2017 RSSN°232 du 22 Avril 2017   ?