UATCI

30 ANS DE DARLING : LES TRAVAILLEURS N’ONT AUCUNE RAISON DE SE RÉJOUIR

Darling est le nom commercial de la société SFMC (Société de Fabrication de Mèches de Cheveux). Elle fabrique essentiellement des mèches et des perruques synthétiques. Elle a aussi une usine de fabrication d’emballages. C’est cette entreprise dont plus de la moitié du personnel travaille en tant que journalier, qui fête ses 30 ans d’existence.

Si le propriétaire peut se réjouir puisqu’il a une entreprise qui lui rapporte du profit depuis 30 ans, ce n’est pas le cas des travailleurs car leur situation est de plus en plus précaire. Le patron emploie des travailleurs qu’il qualifie de « journaliers » souvent depuis 10, 15 ou 20 ans. Au lieu d’être embauchés, ces derniers se retrouvent licenciés sous tous les prétextes possibles.

Au fil des années, les conditions de travail se sont dégradées. La production imposée ne cesse d’augmenter. Les nouveaux venus se tuent à la tache pour 2 500F en espérant une embauche hypothétique.

Le quotidien des plus anciens, c’est le mal de dos et autres maladies chroniques. Les sièges de travail ne sont pas adaptés pour soutenir le dos des « machinistes ». Les conditions de sécurité sont inexistantes.

Le climat actuel n’est pas à la lutte dans cette usine comme dans les autres de cette zone ou ailleurs, mais il y a des travailleurs qui savent que c’est par la lutte qu’ils pourront obtenir de meilleures conditions de vie et de travail.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2017 RSSN°230 du 12 Février 2017   ?