UATCI

DES ÉTUDIANTS SANS EMPLOI BRÛLENT LEURS DIPLÔMES

TCHAD

Le 6 février dernier une centaine d’étudiants diplômés mais sans emploi, désespérés, ont brûlé leurs diplômes devant l’Assemblée nationale pour manifester leur mécontentement et protester contre la difficulté de trouver du travail dans le pays.

Un des étudiants a expliqué son geste : « Au Tchad l’accès à l’emploi dans le secteur privé n’est pas chose facile faute d’industrialisation du pays. Les jeunes diplômés sont abandonnés à leur triste sort. Un diplôme, regrette-t-il, est pourtant le couronnement de longues études mais il ne vaut rien, il ne peut pas me garantir un emploi ».

Il est vrai que la plupart des diplômés des universités ne trouvent pas d’emploi au Tchad. Ils chôment pendant des années. Mais tous ne sont pas logés à la même enseigne. Pour les fils de certains dignitaires haut placés, il y a de la place dans l’administration ou dans les entreprises du secteur privé. Les enfants des travailleurs ou des pauvres, eux, peuvent toujours galérer avec leur diplôme en poche. C’est choquant ! C’est inadmissible !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2017 RSSNuméro 431 du 12 Février 2017   ?