UATCI

L’ÉTAT FAIT LA CHASSE AUX PETITS VENDEURS DE RUE À BAMAKO

MALI

Au cours des semaines précédant le sommet Afrique-France, les autorités maliennes ont eu un coup de folie pour tenter d’embellir la capitale. En quelques heures elles ont rasé des centaines de boutiques et de kiosques, ce qui a mis au chômage des milliers de gens n’ayant que cela pour vivre. Bien entendu il n’y a aucun chiffre pour évaluer l’ampleur de cette opération de déguerpissement. En tout cas les policiers étaient accompagnés de bulldozers pour raser les installations de fortune. Tout cela pour donner une belle image à tous les dirigeants venus à Bamako !

La multiplication de ces petites boutiques et kiosques est la conséquence de la généralisation du chômage et de la misère dans le pays. Même pour ceux qui travaillent, les salaires sont tellement bas qu’ils n’arrivent pas à couvrir les besoins de la famille. De ce fait les femmes, et souvent les enfants aussi, vont vendre sur les trottoirs de petites choses pour avoir un peu d’argent.

Les dirigeants au pouvoir savent très bien ce que vit la population pauvre, mais c’est le cadet de leurs soucis. Ils sont là pour servir des riches de ce monde et pour se remplir les poches. Un jour il faudrait que les travailleurs s’organisent pour déguerpir ces parasites et ces assassins.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2017 RSSNuméro 430 du 15 Janvier 2017   ?