UATCI

HALTE AUX RACKETS !

À Niamoin, une petite ville dans la région Lobi, un affrontement entre population et gendarmes a fait quatre morts dont deux civils.

L’origine de cet affrontement, un racket des gendarmes qui a mal tourné. C’était un jour de marché, un jour faste pour les gendarmes dont le travail ce jour-là consiste principalement à racketter les gens. C’est ainsi qu’ils ont tenté d’arrêter un homme qui a refusé de s’exécuter, sachant que c’est pour lui extorquer de l’argent. Les gendarmes lui ont alors tiré dessus. Aussitôt, l’information a circulé dans cette petite localité. Les habitants révoltés se sont alors attaqués à la gendarmerie.

Le gouvernement prétend pourtant que le racket des forces de l’ordre, c’est une vue de l’esprit. Une vue de l’esprit qui vient de coûter la vie de deux civils !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2016 RSSN°228 du 04 Décembre 2016   ?