UATCI

AUGMENTATION PROGRAMMÉE DES TARIFS D’ÉLECTRICITÉ : LES SANGSUES !

CÔTE D’IVOIRE

La presse a fait cas récemment de la volonté affichée de la banque mondiale et de l’État de vouloir une fois de plus augmenter les tarifs de l’électricité d’ici à 2017. Selon le directeur des opérations de cette banque en Côte d’Ivoire : « la société d’électricité (CIE) n’est pas encore financièrement viable parce que le tarif qui est pratiqué n’est pas suffisant pour couvrir le coût de la production ». Voilà qui est lancé. Et sa solution c’est tout de suite de faire payer encore plus les populations. Et pourtant ces gens savent très bien que les classes pauvres sont déjà prises à la gorge par le coût très élevé de la vie. Mais les capitalistes et l’État à leur service ne reculent devant rien lorsqu’il s’agit d’accroitre leurs profits.

L’électricité est une denrée indispensable aujourd’hui. On pourrait difficilement s’en passer. Un gouvernement un peu soucieux du sort des pauvres aurait subventionné sa production et maintenu les coûts au plus bas, pour rendre l’électricité accessible à tous. Mais c’est le contraire qui se passe. Les subventions étatiques disparaissent et le coût de cette denrée subit des augmentations régulières. Il y a à peine trois mois, la forte hausse des factures avait occasionné des émeutes dans plusieurs villes.

Apparemment, ces soulèvements n’ont pas suffi à montrer à ces riches que les travailleurs et les masses pauvres n’en veulent plus de leurs augmentations. Il leur faudra sans doute une mobilisation encore plus forte pour les forcer à revoir leur copie.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2016 RSSNuméro 428 du 06 Novembre 2016   ?