UATCI

FACE À LA CHERTÉ DE LA VIE, IL FAUT DES AUGMENTATIONS DE SALAIRES !

CÔTE D’IVOIRE

La situation des travailleurs et des populations pauvres devient chaque jour un peu plus difficile. Leur maigre pouvoir d’achat permet de moins en moins d’assurer ne serait-ce que leurs besoins quotidien en nourriture. Cette situation est d’autant plus révoltante que les dirigeants au pouvoir ne cessent de chanter que les affaires vont bien dans ce pays. Cela ne va bien en effet que pour les riches mais pas pour la majorité de la population.

Le gouvernement mène toute une propagande pour faire croire que sa principale priorité du moment est la lutte contre la cherté de la vie. Mais c’est un pur mensonge qui ne peut pas tromper les travailleurs qui voient leur pouvoir d’achat se dégrader au fil des ans.

Jean-Louis Billon, ministre du Commerce et surtout grand capitaliste, premier employeur de Côte d’Ivoire après l’État, a eu le culot de prétendre que c’est depuis le temps du gouvernement de Gbagbo qu’il a commencé à lutter contre la vie chère, en tant que Président de la Chambre de commerce et de l’industrie. Il prétend avoir des idées pour « la bataille de la cherté de la vie ». Il a parlé de tout et de rien mais en tant que capitaliste s’enrichissant sur le dos des travailleurs, il n’a pas dit un mot sur le fait que les salaires des travailleurs devraient être augmentés en fonction de l’augmentation du coût de la vie. Alors, ras-le-bol de leurs blablas !

Les travailleurs n’ont rien de bon à attendre de ces parasites et exploiteurs qui gouvernent ce pays. Ils ne pourront améliorer leurs conditions d’existence qu’en les imposant par la lutte, au patronat et au gouvernement.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2016 RSSNuméro 424 du 03 Juillet 2016   ?