UATCI

DES ACTES CRIMINELS D’UN POUVOIR AU SERVICE DES POSSÉDANTS !

LEUR SOCIÉTÉ

Le 17 février, à 4 heures du matin, le gouvernement détruisait à coups de bulldozers le quartier Adjamé-Sodéci. Plusieurs centaines de militaires, de gendarmes et de policiers ont été mobilisés pour l’occasion. Ce quartier était occupé par les ferrailleurs depuis 1978. Six jours plus tard, le 23 février, c’était le tour du quartier d’Anono-Baoulé à la Riviérà 3 de subir le même sort. Des milliers d’habitants occupaient cet espace de 3 hectares. Les plus anciens étaient là depuis les années 1930.

C’est par la terreur et la force qu’ils ont été chassés de leurs habitations. Le sort des travailleurs et des populations pauvres est le dernier souci du pouvoir en place. Sa prétendue « lutte contre l’insalubrité » n’est qu’un prétexte ! Elle n’exige ni la destruction d’un quartier, ni l’expulsion des habitants, mais la réalisation de travaux d’assainissement.

En détruisant ainsi les quartiers pauvres, le gouvernement libère de l’espace pour permettre aux riches de s’installer. Les premiers servis sont les capitalistes dont le gouvernement sert avant tout les intérêts ! Quant aux populations pauvres, elles sont chassées vers la périphérie, là où leur misère n’est pas visible aux yeux des riches.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2016 RSSNuméro 220 du 19 Mars 2016   ?