UATCI

ENCORE UNE TROUVAILLE POUR EXPLOITER ENCORE PLUS LES TRAVAILLEURS

« Je travaillais comme infirmier dans une société lorsque j’ai été débauché par une autre. Arrivé là-bas, ils m’ont dit qu’ils allaient me payer par facture. Comme le salaire était bon, je n’y ai pas vu d’inconvénient. Ils m’ont fait prendre un numéro de compte contribuable. Et malgré que j’étais seul, soumis à leurs horaires de travail et touchant mon salaire mensuellement, je leur fournissais quand même des factures chaque mois pour être payé. Je ne prenais pas de congé, cette situation a duré une dizaine d’années. Quand je suis tombé malade, je me suis aperçu qu’il ne m’avait pas déclaré à la CNPS. Dans mes démarches, parce que je ne leur donnais que des factures pour être payé, je n’ai pas pu avoir gain de cause. Il parait que ma qualité de travailleur n’a pas pu être prouvée. Pourtant, je me considérais comme salarié de leur entreprise. »

Le cas de ce travailleur n’est pas isolé. Beaucoup d’entreprises pour ne pas avoir à payer des charges sociales ou autres pour leurs travailleurs leur font acquérir un numéro de compte contribuable qu’ils financent eux-mêmes souvent. Et voilà que la personne devient une entreprise. L’employeur se lave ensuite les mains de tout ce qui s’en suit.

Quand ils ont un contrôle, ils brandissent le fait que ce n’est pas leur salarié puisque la personne est régulièrement déclarée aux impôts. Tant que les travailleurs les laissent faire, la bourgeoisie les exploitera à mort !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2015 RSSNuméro 216 du 21 Novembre 2015   ?