UATCI

LES TRAVAILLEURS DE LA « CITÉ ALLIANCE » À ANYAMA OBLIGENT LE PATRON À LES RESPECTER

CÔTE D’IVOIRE

A la fin du mois de septembre, pour ne pas payer le salaire des travailleurs, la direction a pris pour prétexte les élections du 25 octobre pour fermer le chantier. Mais mal lui en a pris de dire aux travailleurs de rentrer chez-eux sans leur salaire. Il a même ajouté qu’ils devraient passer de temps en temps pour voir si le salaire est positionné.

Les travailleurs ont pris cette promesse pour une foutaise à leur égard. Ils ont commencé à barricader les bureaux des patrons ainsi que l’entrée principale du chantier. La direction a fait appel à la police pour déloger les travailleurs. Mais au vu de l’explication des faits, les policiers ont même encouragé les travailleurs à tenir bon.

Quand la direction a vu qu’elle était acculée sans le soutien des Forces de l’ordre, elle a fait venir de l’argent pour payer les salaires. Elle a payé la moitié du salaire ce jour là et promis de payer le reste la semaine suivante. Mais chose étonnante, la direction qui avait parlé de la fermeture du chantier pour cause d’élection, n’a plus fermé le chantier. Les travaux continuent avec les mêmes travailleurs. Apparemment c’était une ruse pour s’envoler avec le salaire des travailleurs. Et comme cela, une fois après les élections, elle allait recruter d’autres travailleurs pour continuer sa sale besogne. Mais elle s’est fourrée, pour cette fois-ci, le doigt dans le nez.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2015 RSSNuméro 416 du 18 Octobre 2015   ?