UATCI

LES ENSEIGANTS RÉCLAMENT LE PAYEMENT DES JOURS DE GRÈVE

SÉNÉGAL

Le ministre de l’Éducation nationale veut une rentrée scolaire en douceur mais les enseignants ne l’entendent pas de cette oreille. Ils veulent que leur salaire du mois de mars dernier, coupé pour fait de grève, leur soit totalement versé. Dans un premier temps, le gouvernement a voulu jouer les gros bras en se montrant ferme et en refusant le paiement des jours de grève. Mais devant la menace d’une rentrée scolaire agitée par une nouvelle grève, Macky Sall a reculé et a promis de payer. Mais les enseignants sont sur leur garde. Ils ont l’habitude des promesses non tenues des gens du pouvoir. Certains sont prêts à reprendre la grève pour la revalorisation de leurs salaires et pour l’amélioration de leurs conditions de travail.

Quelle ruse le gouvernement va-t-il tenter de mettre en œuvre cette fois-ci pour casser le mouvement de mécontentement avant qu’il ne s’amplifie ? L’année dernière il avait tenté d’opposer les parents et les élèves contre les enseignants mais cela n’avait pas fonctionné puisque les élèves sont sortis dans la rue pour soutenir la grève des enseignants et pour revendiquer eux-aussi de meilleures conditions de scolarité.

Les enseignants ont raison de lutter pour obtenir un meilleur salaire et de meilleures conditions de travail. Avec leurs maigres salaires, la plupart d’entre eux, surtout ceux des écoles primaires, ne peuvent même pas se loger correctement. Le mépris du gouvernement envers eux, c’est aussi un mépris envers la population pauvre. C’est toute la scolarité des enfants des classes pauvres qui est délaissée.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2015 RSSNuméro 416 du 18 Octobre 2015   ?